Festival National de Théâtre Amateur

Le festival, une manifestation populaire et de qualité

Depuis 1999, le Festival National de Théâtre Amateur fait partie des actions impulsées par la FNCTA. A l’origine, il est le fruit de la collaboration entre trois théâtres de Marseille : La Criée, Le Lacydon, et le théâtre de Lenche. Au fil du temps, l’évènement a gagné en notoriété, marquant aujourd’hui un rendez-vous incontournable, fréquenté par un large public. Sa programmation s’étend sur deux mois, et se compose de spectacles, de rencontres, et autres animations liées au spectacle vivant. En accueillant des troupes de théâtre amateur venues des quatre coins de la France, le festival souligne la diversité de la création théâtrale, avec un répertoire varié allant du classique au contemporain en passant par la comédie et le cabaret. Le festival est reconnu pour son ambiance conviviale, chaleureuse, et, chaque année, l’équipe s’engage à programmer des moments de rencontres et de sensibilisation des publics, à travers un accompagnement organisé autour d’actions de médiation multiples (ateliers pratiques, sorties, visites, temps d’échange…).

Festival National de Théâtre Amateur

À Marseille du 2 avril – 11 juin 2022

Rendez-vous le vendredi 8 avril dans les locaux de la Mairie du 13/14 et samedi 9 avril à l’Espace Culturel Busserine pour deux soirées exceptionnellement gratuites du 23ème Festival National de Théâtre Amateur – Marseille 2022.

Découvrez le teaser ici

Pour réserver : fnctacd13@gmail.com / 04 91 64 15 37

Programmation 2022

Entre le 2 avril et le 11 juin, 19 spectacles auront lieu dans les plus beaux théâtres de Marseille, sans oublier les plus du festival…

Vendredi 20 mai, 20h

Théâtre de La Criée / « Building » de Léonore Confino, Théâtre de l’éventail (83)

Un building. Une entreprise, Consulting Conseil, qui a pour mission de conseiller les conseillers. 13 étages. Une journée de 32 employés. Une scène par étage. Hôtesses, comptables, agents d’entretien, cadres, directeurs des ressources humaines, chargés de communication, s’agitent, déjeunent, coachent, prospectent ou « brainstorment » au rythme intempestif des crashs d’oiseaux contre leurs baies vitrées.

Samedi 21 mai, 20h

Théâtre de La Criée / « Cabaret/ »Ensemble à l’ombre des canons » de Hanokh Levin, Fox Compagnie (74)

Cabaret rassemble des textes courts et des chansons de Hanokh Levin, auteur dramatique israélien. De l’intime au politique, Levin dévoile toute la noirceur de notre humanité, mais aussi sa fragilité, son entêtement, son aspiration à la grandeur avec une écriture fulgurante, une force et un humour rares. On peut résumer ses pièces en deux mots: Terribles et Drôles.

Vendredi 27 mai, 20h

Théâtre du Gymnase / « Les Sœurs Donahue » de Géraldine Aron, Côté Cour Compagnie (06)

Trois sœurs que la vie a séparées se retrouvent, une nuit d’hiver, dans le grenier de leur enfance, en attendant la mort de leur père. Elles parlent de leur vie actuelle, n’ont plus beaucoup de points communs, font des comparaisons, se jalousent. Malheur à celle qui a le dos tourné, les deux autres la critiquent sans ménagement mais avec beaucoup de drôlerie

Samedi 28 mai, 17h

Théâtre des Bernardines / « Divertimento » de Patrick Rabier, Salamandres et Geckos (13)

Hans Kramer a découvert l’endroit idéal pour ouvrir le lieu dont il rêvait : Le Manoir Ecarlate, premier cabaret mêlant frisson et sensualité. C’est l’heure des dernières répétitions avant l’ouverture tant attendue. Tout aurait pu continuer à se passer à merveille, mais c’était sans compter le dernier caprice de mademoiselle Scarlett !

Samedi 28 mai, 20h

« J’ai rêvé la Révolution » de Catherine Anne, Cie du Marais Guimard (34) (ANNULÉ) Remplacé par :

Théâtre du Gymnase / UBU Roi (Hors Sélection) d’Alfred Jarry, Cie à vos souhaits (13)

Ubu Roi est une pièce dénonçant l’absurdité du pouvoir et son usage par un tyran. On y suit les aventures de Père et Mère Ubu, cherchant à détrôner le roi de Pologne Venceslas. Se comportant comme un despote auprès de ses sujets, le Père Ubu n’hésite pas à enfermer son ancien compagnon, le capitaine Bordure. Ce dernier décide donc de rétablir Bougrelas, le prince légitime, aidé par les russes. Le Père Ubu aura bien du mal à garder son trône…

Jeudi 2 juin, 18h30

Salle de Lenche / « Sœurs » de Gérard Levoyer, L’entrée des artistes (83)

On ne choisit pas sa famille, on la subit. Et si l’on ne veut pas la subir, on s’en va. C’est ce qu’Annette a fait un jour pour vivre « Sa vie ». Mais lorsque sa mère meurt, elle revient et retrouve, par la même occasion, Pauline sa sœur qu’elle n’a jamais revue depuis son départ. Difficile de renouer un dialogue dans ces conditions. Difficile d’étouffer le passé, les rancœurs, les jalousies, d’accepter les différences et d’éviter les jugements.

Jeudi 2 juin, 20h30

Théâtre du Lacydon / « Trois Ruptures » de Rémis De Vos, Théâtre du Miroir (30)

Un dîner en amoureux qui se finit mal, une annonce délicate à faire à sa femme, un enfant tyran qui provoque une dispute… Trois situations familières explosives autour du couple. Le thème de la séparation est ici traité sur le terrain du langage. Le texte incisif et rythmé fait mouche. Les protagonistes s’envoient les répliques à la figure comme autant d’uppercuts, de directs ou de crochets. On va inexorablement vers le point de non-retour, frôlant parfois le K.O. ! C’est volontairement cinglant, cruel, extrême, parfois jusqu’à l’absurdité pour nous entraîner vers un rire libérateur.

Vendredi 3 juin, 18h30

Salle de Lenche / « Pas de place pour deux sur un poteau électrique » de Hanokh Levin, Les trois valises (13)

C’est un spectacle composé d’une dizaine de saynètes et chansons tirées de
« Cabaret » de Hanokh Levin. Il met en scènes des situations poussées jusqu’à l’absurde où notre humanité est moquée férocement tant elle semble inapte au bonheur. C’est ici une veuve incapable de recommencer sa vie. Là, un couple qui jouit du malheur d’autrui. Ou un autre incapable d’aimer. Plus loin, une femme qui chante la mort de ses hommes partis à la guerre… Autant de numéros de cabaret qui auscultent l’âme humaine, voire la découpent jusqu’à l’os comme avec un bistouri affuté.

Vendredi 3 juin, 20h30

Théâtre du Lacydon / « Pierre après pierre » de Julien Covain, Cie L’ellipse (34)

Qui est Pierre ? Que fait-il là ? De quoi l’accuse-t-on ?
Et qui est sa femme ? Que nous cache-t-elle ?
Est-il possible qu’il ne se souvienne pas…?

Samedi 4 juin, 20h

Théâtre du Lacydon / « 1494 jours » de Pierre-Henri Gayte (création), Troupe en chantier (78)

1494 jours. Une rencontre électrique. Une connivence naissante. S’ensuivent quatre années dans la vie de ce couple a priori ordinaire. Mais au gré des déplacements erratiques d’un curseur temporel nerveux et insolite, les jours défilent… Et le récit nous emporte à cœur battant au sein d’un amour qui, confronté aux caprices de la vie, essaie tant bien que mal de subsister.

Les Plus du festival…

Jeudi 14 avril, 19h – Théâtre l’R de la mer

Répétition publique avec Frédéric Ortiz et Louisa Amouche
Trois compagnies de théâtre du département viennent présenter leur travail sous les yeux experts de Frédéric Ortiz qui va les aider à faire évoluer leur spectacle. Gratuit – Sur réservation

Vendredi 6 mai, 19h – Théâtre Marie-Jeanne

Lectures mises en espace
Le temps d’une soirée, venez assister à des lectures théâtrales mises en espace par Maurice Vinçon sur le thème du théâtre au cinéma. Gratuit – Sur réservation

Jeudi 12 mai 19h- Théâtre de la Quincaillerie (Gignac-la-Nerthe)

Conférence animée par Jean Pierre Raffaëlli
Le thème : William Shakespeare – Le théâtre du Monde. Gratuit – Sur réservation

Dimanche 22 mai, 16h – Parvis des Arts

Représentation des ateliers Culture du Cœur.
Fruit d’une écriture collective, Vers L’Acte III met en scène une troupe de théâtre amateur coupé dans son élan par la pandémie et qui va puiser dans les Nouvelles de Tchekhov et les textes de Jean-Luc Lagarce un regain d’inspiration, pour mieux dire ce qui tient au cœur de chacun aujourd’hui. Entre rires, cruauté et espoir, Vers l’Acte III se joue de la frontière fragile entre le théâtre et la vie. Mise en scène d’Anne-Marie Bonnabel. Gratuit – Sur réservation.

Samedi 11 juin, 15h – Espace Culturel Tour Sainte

Spectacle Bizz’Bar. Par les comédiens de l’Ensemble Culture et Hôpital. Gratuit – Sur réservation

Un article dans La Marseillaise !

Interview du Président de la FNCTA Alain Sisco

Le président de la FNCTA présente la 23e édition du Festival National de Théâtre Amateur

Interview de Maurice Vinçon – Membre du jury de la 23e édition du Festival National de Théâtre Amateur

Maurice Vinçon décrit les spécificités du jury du Festival

Retour en Image sur le Festival 2021

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close